Index
Suivante
Précédente
SOUVENIRS FERROVIAIRES AU CIMETIÈRE DE MONTMARTRE

LE CIMETIÈRE DE MONTMARTRE

CIMETIÈRE DE MONTMARTRE • COLLECTION DES GUIDES-JOANNE • PARIS ILLUSTRÉ • LIBRAIRIE HACHETTE • 1863

LES CIMETIÈRES EN 1863

Avant la Révolution, les cimetières de Paris, qui étaient fort nombreux, se trouvaient disséminés dans les divers quartiers, autour des églises ou des couvents. En 1789, on les abandonna pour en établir de moins nombreux, mais de beaucoup plus vastes, en dehors du mur d’octroi. L’annexion des communes de l’ancienne banlieue vient de les faire rentrer tous dans la nouvelle enceinte de la ville. On en compte actuellement trois grands : celui du Nord ou DE MONTMARTRE ; celui du Sud ou du Montparnasse ; celui de l’Est ou du Père-Lachaise ; et douze moins importants, dont huit seulement, depuis le 1er janvier 1860, servent aux sépultures.

LE CIMETIÈRE DE MONTMARTRE

Le cimetière du Nord ou DE MONTMARTRE, situé sur le boulevard de Clichy, près de l’ancienne barrière Blanche, s’appelait d’abord le Champ du Repos. C’est, avec le Père-Lachaise, le plus ancien des cimetières actuels de Paris. Sa contenance est d’environ 10 hectares. Il est réservé aux Ier, IIe, VIIIe, IXe et Xe arrondissements. Une avenue, longue de 100 mètres, précède l’entrée, flanquée à droite et à gauche de pavillons affectés aux bureaux et au concierge. En face de la porte d'entrée s'ouvre l'avenue principale du cimetière, aboutissant à un rond-point ; au milieu, une grande croix s'élève sur un tertre

Le monument le plus important du cimetière est un grand obélique en pierre, surmonté d'une croix et élevé à la mémoire de la duchesse de Montmorency, près de l'avenue de ce nom.

L'avenue de Montmorency, aboutit, au delà à l'avenue Cordier, à celle de Montebello, bordée par les tombes de Micislas Kamienski, volontaire polonais au service de la France, tué à Magenta (cette tombe, surmontée d'une statue par Eck et Durand, est l'une des plus remarquable du cimetière) ;

JOURNAL DES GONCOURT

Jeudi 20 juin 1889. — Aujourd’hui, le dix-neuvième anniversaire de la mort de mon frère. Je ne sais, mais il me semble que le culte des morts s’en va, au milieu de la rigolade de l’Exposition. Montmartre, ce cimetière si fleuri, si plein de la pensée non oublieuse des survivants, prend un peu l’aspect d’un cimetière abandonné.

Samedi 7 juin 1890. — … C’est maintenant abominable ce cimetière Montmartre, avec sa route au tablier de fer sur les têtes. Ce n’est plus un cimetière. On se serait cru dans une gare de chemin de fer, où un roulement des trains, éteignait toutes les cinq minutes, la célébration du talent, du caractère, de la bonté de mon ami, par Larroumet, Hamel, Spuller.

 
CIMETIÈRE DE MONTMARTRE • AVENUE SAMSON
CIMETIÈRE DE MONTMARTRE • AVENUE SAMSON
48° 53' 18.5" N 02° 19' 46.1" E
 
TOMBE DE MICISLAS KAMIENSKI (? 1832 - MAGENTA 1859)
TOMBE DE MICISLAS KAMIENSKI (? 1832 - MAGENTA 1859)
DIVISION
1 GUITRY (Sacha)
3 EICHTHAL (Adolphe d')
3 GAUTIER (Théophile)
3 PEREIRE (Émile & Isaac)
4 HITTORFF (Jacques)
9 OFFENBACH (Jacques)
13 GONCOURT (Edmond & Jules de)
13 VIGNY (Alfred de)
14 GOÜIN (Ernest)
16 MAUZIN (André)
17 DU CAMP (Maxime)
17 LABICHE (Eugène)
19 ZOLA (Émile)
20 BERLIOZ (Hector)
21 SEJOURNÉ (Paul)
26 CAVÉ (François)
29 FLACHAT (Eugène)
30 STENDHAL (Henry BEYLE dit)
31 DAYDÉ (Henri)
DIVISIONS DU CIMETIÈRE DE MONTMARTRE
DIVISIONS DU CIMETIÈRE DE MONTMARTRE
FOND DE CARTE DE LA VILLE DE PARIS
RÉFÉRENCES