Index
Suivante
Précédente
DE CAPDENAC À ARVANT • DILIGENCES ET MESSAGERIES ROYALES EN 1789

DE CAPDENAC À ARVANT • DILIGENCES ET MESSAGERIES ROYALES EN 1789

EXTRAIT DE LA CARTE GÉNÉRALE DE LA FRANCE DE CÉSAR-FRANCOIS CASSINI DE THURY
EXTRAIT DE LA CARTE GÉNÉRALE DE LA FRANCE DE CÉSAR-FRANCOIS CASSINI DE THURY (1714-1784)
LE “ CHEMIN DE VIC À MURAT ” - TRÈS SIMPLIFIÉ - CORRESPOND AU TRACÉ DE LA FUTURE ROUTE IMPÉRIALE 146 (1811)
DE CAUSSADE À SAINT-FLOUR PAR VILLEFRANCHE-DE-ROUERGUE, AURILLAC ET MURAT (ACTUELLE RN 122)
LES FUTURS TUNNELS ROUTIERS (1843, 2007) ET FERROVIAIRE (1868) SONT SITUÉS À PROXIMITÉ DU “ BOIS NOIR ”
SAINT-JACQUES-DES-BLATS (15) • 45° 04' 59.2" N , 02° 44' 06.9" E
“ ÉTAT GÉNÉRAL DU SERVICE DES DILIGENCES
ET MESSAGERIES ROYALES DE FRANCE ” EN 1789
CLERMONT-FERRANT
       
Une DILIGENCE
à huit places, & deux au Cabriolet.
dont quatre & une au Cabriolet pour Moulins.


part de Paris à minuit. arrive à Clermont, 7 h. du soir.
part de Clermont, 4 h. du m. arrive à Paris 8 h. du soir.
tous les 4 jours. 94 lieues. 4 jours en route.
 
FOURGON
part de Paris les 4, 14 & 24 de chaque mois. 4 h du matin
part de Clermont, les 9, 19 et 29 de chaque mois. 4 h du matin
10 jours en route.
       
       
MARCHE
de la Diligence
NOM DES VILLES MARCHE
du Fourgon
DISTANCE
de Paris
(lieues)
  Ris   6
  Essonne Dîner 8
  Ponthierry   11
  Chailly Coucher 13
  Fontainebleau   14
  Grez Dîner 16
  Nemours   20
Dîner Souppes Coucher 23
Coucher Montargis Dîner 29
  Nogent Coucher 33
  La Bussière   36
  Briare Dîner 39
  Bonny   42
Dîner Neuvy Coucher 43
  Cosne Dîner 46
  Pouilly Coucher 50
Coucher La Charité   53
  Pougues Dîner 56
Dîner Nevers Coucher 59
  S. Pierre-le-Moûtier Dîner 65
  S. Imbert Coucher 67
Coucher Moulins Dîner 72
  Châtel-de-Neuve Coucher 77
  S. Pourcain Dîner 80
Dîner Gannat Coucher 86
  Aigue-Perse   88
  Riom Dîner 91
Coucher Clermont Coucher 94
       
Messageries partant de Clermont pour Aurillac.
Une Chaise, vendredi matin. arrive à Aurillac dimanche soir.
part d'Aurillac, lundi matin. arrive à Clermont, mercredi soir.
34 lieues par Bord, Mauriac.
 
d'Aurillac à Villefranche
Chaise, voyez Toulouse.
On trouve à Aurillac, une Voiture pour Pierrefort.
Des Chevaux de bât, pour St. Flour. 18 lieues.
Et à St. Flour, des Chevaux de bât pour le Mur de Barrez. 10 lieues.
TOULOUSE
       
Une DILIGENCE

à six places, une au Cabriolet.

part de Paris, jeudi à 11 h. matin.
arrive à Toulouse jeudi midi.
repart de Toulouse samedi 11 h. soir.
arrive à Paris, dimanche à midi.

 
FOURGON
part de Paris, mardi en été et mercredi en hiver à midi.
arrive à Toulouse, samedi
part de Toulouse, jeudi à 11 h. du soir.
arrive à Paris, lundi matin.
       
       
MARCHE
de la Diligence
NOM DES VILLES MARCHE
du Fourgon
DISTANCE
de Paris
(lieues)
  Arpajon Coucher 8
Coucher Etampes   13
  Monnerville Dîner 17
  Toury Coucher 20
  Chevilly   25
Buvette Orléans Dîner 28
  La Ferté Coucher 33
Dîner Nouans Dîner 39
  Salbris Coucher 43
Coucher Vierzon   50
  Massei   52
  Vatan Coucher 56
  L'Epine Fauveau Dîner 59
Dîner Châteauroux Coucher 63
  Argenton Dîner 70
Coucher Au-Fai Coucher 74
  Boismande Dîner 78
Dîner Morterolles Coucher 83
  Nepoulas Dîner 89
Coucher Limoges Coucher 91
  Pierre Buffiere   98
  Magnac Dîner 101
  St. Georges Coucher 107
Dîner Uzerches   108
  Bariolet Dîner 111
  Donzenac   117
Coucher Brives Coucher 118
  Cressensac Dîner 123
  Souillac Coucher 127
Dîner Peyrac Dîner 131
  Pont de Rhodes Coucher 135
  Pelacoi Dîner  
Coucher Cahors Coucher 143
  Ventillac Dîner  
Dîner Caussade Coucher 153
Coucher Montauban Dîner 158
  Pompignan Coucher 165
Séjour Toulouse Dîner 170
       
Pour Villefranche de Rouergue.
Carrosse à 4 place & 4 au panier, part de Toulouse lundi à midi.
arrive à Villefranche, mercredi, 6 h. du soir.
repart, jeudi à midi.
arrive à Toulouse, samedi.
31 lieues par Grizolles, Caussade, Caylus et Memer.
 
(Communications de Villefranche)
Pour Aurillac.
Une Chaise à 4 places, part jeudi à midi.
arrive à Aurillac, samedi 6 h. du soir.
repart, lundi à midi.
arrive à Villefranche, mercredi, 5 h. du soir
25 lieues par Villeneuve, Figeac et Maurs.
ROUTES AU XVIIIe SIÉCLE
ROUTES AU XVIIIe SIÉCLE
COMITÉ NATIONAL DE GÉOGRAPHIE - ATLAS DE FRANCE - PLANCHE N° 51 - RÉSEAU ROUTIER (1939)

Extraits de “ VOYAGES EN FRANCE ” par Athur Young

DE PARIS EN LIMOUSIN.

“ Le 28 [mai 1787], trouvant mon cheval en assez bon état pour continuer ma route, point important, je quittai Paris, accompagnant le comte de la Rochefoucauld et mon bon ami Lazowski, et commençant un voyage dans lequel je devois traverser tout le royaume jusqu'aux Pyrénées. La route d'Orléans est une de plus grandes des environs de Paris, c'est pourquoi je m'attendois à voir effacer ma première impression sur le peu de commerce qu'il y a près de cette ville ; mais au contraire elle fut confirmée, c'est un désert en comparaison des environs de Londres. Dans trois lieues, nous ne rencontrâmes ni coches ni diligences, seulement deux messageries et quelques chaises de poste ; pas la dixième partie de ce que nous aurions rencontré si nous avions quitté Londres à la même heure. Sachant combien la ville de Paris est grande, riche et importante, cette circonstance m'embarrasse beaucoup, si elle se confirmoit par la suite, on pourroit en tirer une multitude de conséquences. [...]

Le 2 [juin]. Je passai les rivières de Chèr et de Lave ; les ponts en sont bien bâtis ; le courant, le bois, les maisons, les bateaux et les collines circonvoisines forment un scène vivante. [...] Nous sommes maintenant dans le Berri, pays gouverné par une assemblée provinciale, conséquemment les routes en sont bonnes et faites sans corvées. [...]

Le 4. [...] Nous nous arrêtons à une exécrable auberge, appelée Maison Rouge, où nous avions dessein de coucher ; mais, après avoir examiné le local, nous le trouvâmes si incommode, et le garde-manger si mal fourni, que nous poussâmes jusqu'à Limoges. Les grandes routes, dans ce pays là, sont vraiment nobles. [...]

Le 6. Je vais voir Limoges et ses manufactures [...] La place de l'intendant étoit devenue célèbre dans ce pays-ci, parce qu'elle étoit remplie par cet ami de l'humanité, Turgot, que la réputation qu'il acquit dans cette province porta ensuite à la tête des finances de France. La réputation de Turgot est grande dans ces cantons. Les nobles et superbes routes à travers lesquelles nous avions passé étoient l'effet de sa bonne administration; épithète qui lui est due parce qu'elles ne furent pas la production des corvées. [...]

Le 8. [...] Quelques endroits d'une beauté singulière nous retinrent en extase la perspective de la ville d'Uzerche, qui couvre une colline cônique, s'élevant du fond d'un amphithéâre de forêts, et qu'environne une noble rivière est unique. La perspective immense depuis la descente jusqu'à Donzenac est également magnifique. Ajoutez à tout cela la plus belle route du monde, par-tout formée de la manière la plus parfaite, et aussi bien entretenue que les allées d'un jardin de plaisance, sans poussière, sans sable, sans pierres et sans inégalités, ferme et unie, chemin ferré de granit, tracé de manière à commander un grand nombre de superbes vues ; si l'ingénieur n'avoit eu d'autre objet à remplir, il n'auroit pu s'en acquitter avec plus de goût .[...]

QUERCY ET TOULOUSAIN.

“ Le 9. [...] Souillac est une petite ville dans un état florissant, qui contient quelques riches négocians. Ils reçoivent des barres de bois des montagnes d'Auvergne par la Dordogne qui est navigable huit mois de l'année ; ils exportent ces marchandises à Bordeaux et à Livourne [Libourne]. [...]

Le 10. Nous passons la Dordogne au bac ; le bac étoit construit pour que les voitures pussent entrer d'un côté et sortir de l'autre, sans avoir besoin de battre les chevaux, comme en Angleterre, pour les faire sauter dedans. [...] Nous passons Peyrac, et recontrons beaucoup de mendians, ce qui ne nous étoit pas encore arrivé ;[...] Nous passons le Pont de Rodez [Pont de Rhodes] et avançons sur une hauteur d'où nous jouissions d'une immense et singulière perspective de montagnes, de vallées et de douces collines, s'élevant les unes au-dessus des autres, avec quelques bouquets de bois et plusieurs arbres épars. Nous avons une vue au moins de treize lieues sans un arpent de plat-pays ; le soleil, au moment de se coucher, en éclairoit une partie et découvroit un grand nombre de villages et de fermes éparses ; les montagnes d'Auvergne, à la distance de trente-trois lieues, ajoutoient à la beauté de la scène. [...]

Le 11. [...] Vers Cahors le pays change et a un aspect sauvage ; cependant on y voit partout des maisons, et un tiers de ces maisons est couvert de vignes [...] .

Le 12. [...] La route, jusqu'à Caussade, est une belle avenue de six rangées d'arbres, dont deux sont des mûriers, qui sont les premiers que j'aie jusqu'ici rencontrés. ”

REMARQUE
  • L'orthographe originale des documents - notamment la toponymie - a été conservée.
RÉFÉRENCES