Index
Suivante
Précédente
DE CAPDENAC À ARVANT • SAINT-JACQUES ➤ LE LIORAN

DE CAPDENAC À ARVANT • DESCRIPTION

LE TRAIN DANS UN VOLCAN

“ Au moment de l'étude, expliqua l'ingénieur, cette ligne devait être la plus haute de France. En outre, la région traversée était une des plus enneigées de France. Cela posait pour la première fois, chez nous, le problème de la protection contre la neige. La route, elle, suivait l'adret et tous les ans, les vents locaux dominants étant au nord, elle était obstruée par des amas, des « combles » de neige qui rendaient le passage impossible. Pour le rail, dont on voulait faire un instrument de régularité, il fallait éviter de semblables mésaventures. Songez qu'on avait vu cinq mètres de neige à l'entrée du tunnel routier du Lioran, côté Aurillac et ... plus de huit mètres à l'entrée côté Neussargues. Or, la recherche d'une rampe acceptable pour le rail impose une infrastructure (remblai, têtes de tunnel) qui, précisément, provoque, par son relief, les amoncellements.

Le projet du Grand central de 1854 mentionnait que le « tracé sur la rive gauche de la Cère était à exclure » et pourtant c'est sur la rive gauche qu'elle fut construite et, à l'époque, ce fut assez révolutionnaire. L'ingénieur Nördling était allé visiter les lignes d'altitudes déjà construites : Semmering, la ligne de Karst, du Jura souabe, le Brenner.

La formule qu'il adopta ici fit école. Elle créait le type de voie qu'on appela « voie de paroi ». Elle était la plus parfaite de ce type.

...

Les tranchées, impossibles à éviter, furent écrêtées du côté de la rivière et la largeur du gabarit augmentée pour permettre le passage du chasse-neige. Enfin, il compta beaucoup sur les forêts pour protéger la voie. Certains déboisements, par la suite, mirent en valeur la perspicacité du vieux constructeur qui prévit des pare-neiges à un seul endroit. On les supprima d'ailleurs en 1873. Il y eut, il faut le noter, une époque des « lignes de paroi ». C'était la mode, mais elle avait ses avantages, il faut le dire. ”

 
RÉFÉRENCE
  • “ Les Les Voyages du Professeur Lorgnon ” • Henri Vincenot • Denoël (1983)