Index
Suivante
Précédente
EYGURANDE-MERLINES ➤ BORT-LES-ORGUES ➤ MIÉCAZE

MAURIAC • INAUGURATION DE LARGNAC - MAURIAC (1er JUILLET 1893)

MAURIAC - BÂTIMENT VOYAGEURS
 
LIGNE 695 BOURGES - MIÈCAZE • PK 491
 
MAURIAC (15) • 45° 13' 18.4" N 02° 20' 42.3" E
 

➤ Lu dans “ Le Temps ” du vendredi 30 juin 1893 (*)

NOUVELLES DU JOUR

“ M. Viette, ministre des travaux publics, accompagné de M. Metzger, directeur des chemins de fer, doit quitter Paris demain soir, vendredi, pour aller procéder à l'inauguration des lignes de Largnac à Vendes et de Vendes à Mauriac (Cantal) et de Limoges à Brive, par Uzerche (Corrèze).

Ces diverses lignes, concédées à la Compagnie d'Orléans, seront ouvertes à l'exploitation samedi 1er juillet.

Le chemin de fer de Limoges à Brive, par Uzerche, a une longueur de 97 kilomètres ; il est destiné à doubler la ligne existante de Limoges à Brive, par Nexon et Saint-Yrieix, en offrant de meilleures conditions techniques d'établissement pour la circulation des trains rapides.

Quant aux chemins de fer de Largnac à Vendes et de Vendes à Mauriac, leur construction fera disparaître la lacune de 22 kilomètres environ existant sur la grande ligne directe — du Nord au Sud — de Bourges à Toulouse, par Montluçon.  ”

 

➤ Lu dans “ Le Temps ” du lundi 3 juillet 1893 (*)

AU JOUR LE JOUR
Inaugurations de chemins de fer
(De notre correspondant particulier)

Mauriac, 2 juillet.

“  M. Viette, ministre des travaux publics, a inauguré hier la ligne de Largnac à Mauriac.

Le train ministériel est arrivé à une heure, à Bort (Corrèze), où sont venus MM. Bluzet, préfet du Cantal, les députés, les sénateurs et les sous-préfets du département, M. Mice, recteur de Clermont, le général Besson, etc.

Le ministre est accompagné de M. Huguet, chef de cabinet, Metzger, directeur des chemins de fer, Tisserand, directeur de l'agriculture, Heurteau, directeur de la compagnie d'Orléans, etc.

De Bort à Largnac et Mauriac, les municipalités et les populations sont venues nombreuses aux gares saluer à son passage le ministre.

À Champagnac-les-Mines, les mineurs font un accueil chaleureux à M. Viette qui remet à l'un d'eux une médaille d'honneur.

À la gare de Mauriac, où le train entre à trois heures, la municipalité, le conseil général, les chefs des services départementaux attendent le ministre qui, après les présentations, se rend à la sous-préfecture où il reçoit les autorités.

Le ministre a remis les distinctions suivantes ; sont nommés :

Chevaliers de la Légion d'honneur : MM. Mégemont, conseiller municipal à Bort ; Aubert, sous-ingénieur des ponts et chaussées.

Officier de l'instruction publique : le général Besson.

Officiers d'académie : MM. Brisac, sous-préfet de Mauriac ; Vernezal, juge de paix à Eygurande.

Officier du Mérite agricole : M. Couderc, maire de Pardoux.

Chevaliers du Mérite agricole : MM. Guy, percepteur  à Meynac ; Maisonneuve, propriétaire au Theil ; Geneix, conseiller d'arrondissement de la Trimouille ; Marche, adjoint au maire de Chaussenac ; Bonnefont, maire de Valuéjols ; Chibert, trésorier de la Société d'agriculture du Cantal ; Faucillon vétérinaire à Allanche ; Couderc, fermier à Comblet-le-Château [sic].

Un grand banquet a eu lieu dans la soirée. Répondant à la série de toasts qui lui étaient portés, M. Viette a fait l'exposé de tous les sacrifices que s'est imposés la République en faveur de l'enseignement et de l'agriculture.

Il a ensuite recommandé aux électeurs de ne confier de mandat qu'à des hommes sûrs qui non seulement acceptent les conquêtes de la Révolution, mais qui sont prêts à les étendre encore et à marcher pacifiquement et résolument dans la voie infinie du progrès.

La grêle et la pluie sont tombées à plusieurs reprises dans la journée avec une violence extrême ; les orages cependant ont été dissipés assez tôt pour ne pas nuire aux illuminations de Mauriac.

Plusieurs feux d'artifice ont été tirés.

Le ministre est parti ce matin, à cinq heures, pour inaugurer la ligne de Brive à Limoges. ”

RÉFÉRENCE