Index
Suivante
Précédente
SOUILLAC ➤ SAINT-DENIS-PRÈS-MARTEL ➤ AURILLAC

SOUILLAC • VIADUC DE BRAMEFOND

VIADUC DE BRAMEFOND
 
LIGNE SOUILLAC - VIESCAMP-SOUS-JALLÈS • PK 620 • VIADUC DE BRAMEFOND (322 M)
 
SOUILLAC (46) • 44° 54' 29.5" N 01° 29' 43.4" E
 

➤ Lu dans “ Le Temps ” du mardi 18 juin 1889 (*)

NOUVELLES DU JOUR

“ Ainsi que nous l'avons dit, M. le ministre des travaux publics a inauguré hier le chemin de fer de Cazoulles [sic] à Saint-Denis-lès-Martel. À Souillac a eu lieu un banquet où des discours ont été prononcés par MM. Arnaud, préfet du Lot, Verninac et Béral, sénateurs. M. Yves Guyot a remercié les assistants de l'accueil qu'ils lui ont fait ; puis, après avoir examiné les réformes accomplies par la République, il a terminé en portant un toast aux élections futures.

Après avoir quitté Souillac, le train ministériel s'est arrêté sur le viaduc de Bramfond [sic], long de huit cents mètres sur une hauteur de quarante-cinq mètres au-dessus de la vallée.

Le ministre et les ingénieurs de la Compagnie d'Orléans ont examiné longuement ces magnifiques travaux, œuvre de M. Marchat, ingénieur, qui en a dirigé l'exécution. Aux gares du Col-du-Pigeon, de Martel et de Saint-Denis-lès-Martel, où le train s'est arrêté de nouveau, le ministre des travaux publics a été l'objet d'ovations chaleureuses.

À Saint-Denis, M. Yves Guyot a remis les palmes d'officier d'académie à M. Chaumeton, entrepreneur.

Les préfets de l'Aveyron, de la Dordogne, le sous-préfet de Figeac, qui avaient pris place dans le train ont accompagné le ministre jusqu'à Brive, où l'on est arrivé à cinq heures.

En recevant les autorités, le ministre a fait des déclarations fort nettes :

Nous sommes décidés, a-t-il dit, à faire respecter la loi par tous, car il n'y a personne en France qui soit au-dessus d'elle. Nous ne confondrons pas la liberté d'association avec la liberté du complot, la liberté de réunion avec la liberté des troubles sur la voie publique, la liberté des citoyens avec la liberté des camelots. (Vifs applaudissements. Cris « À bas Boulanger ! à bas les perturbateurs  ! »).

Nous irons, dit-il en terminant, aux élections la main dans la main pour assurer le triomphe de la République contre ceux qui veulent la détruire.

M. Yves Guyot a remis les palmes académiques à M. Latreille, maire d'Arnac-Pompadour ; la croix du Mérite agricole à MM. Teulière, maire de Liourdes, et Tournadour, conseiller d'arrondissement à Donzenac.  ”

RÉFÉRENCE