Index
Suivante
Précédente
LIGNES • EL TRANSPIRINENC> • DESCRIPTION
PUIGCERDÀ • 25378 LA TOUR DE CAROL-ENVEITG•BARCELONA-SANTS
25378 LA TOUR DE CAROL-ENVEITG ► BARCELONA-SANTS
RENFE SÉRIE 447
08/08/2011 • 13:51 • PUIGCERDÀ • 42° 25' 43" N , 01° 55' 29" E

   C'est à partir de 1881 que l'on entendit parler de la possibilité de l'arrivée d'un train à Puigcerdà et de sa jonction avec la France. Il y eut trois projets : celui de Barcelone-Puigcerdà, celui de Lleida-Puigcerdà et celui de Balaguer à Puigcerdà. C'est finalement le premier projet qui se concrétisa à partir de 1904 par la signature d'une convention hispano-française et la constitution, à Puigcerdà, d'une commission de gestion de suivi des travaux. Une fois la convention ratifiée en 1908 et 1909, le projet se mit progressivement en marche.

   La réalisation des travaux fut particulièrement difficile puisqu'il fallut percer de nombreux tunnels entre Ripoll et Puigcerdà et tout particulièrement celui de forme hélicoïdale nommé Cargol de Palós>, de 1 021 m de long rachetant une dénivellation de plus de 40 m, ainsi que celui du massif de Toses de 3 605 m de long.

   Le train arriva officiellement à Puigcerdà le 3 octobre 1922, non sans une grande impatience du côté des Cerdans. La gare primitive, plus petite et située sur un autre emplacement que l'actuelle, a aujourd'hui disparu. Quelques années plus tard, en 1928, parut un décret autorisant l'adoption jusqu'à Barcelone de l'écartement standard (1 435 m) à la place de l'écartement ibérique (1 668 m). Ce chantier n'ayant pas été réalisé, la discontinuité présente un handicap irrémédiable malgré le projet de liaisons Barcelone-Toulouse assurées par rames TALGO mais resté sans suite.

   La localisation de la gare internationale de jonction entre la France et l'Espagne a été également à l'origine de nombreuses discussions. Finalement, il a été décidé d'édifier deux grandes gares, l'une à Puigcerdà et l'autre à La Tour, mais cette dernière a été véritablement considérée comme gare internationale. Pour assurer les correspondances, les automotrices de la RENFE ont leur terminus à La Tour de Carol; en sens inverse, la voie étant interrompue en amont de Puigcerdà, les trains SNCF ne peuvent plus se rendre en territoire espagnol.

   Le 21 juillet 1929, l'électrification de la ligne a été inaugurée ainsi que les deux gares, décorées pour l'occasion. Des cérémonies se déroulèrent dans chacune des gares avec la participation de diverses personnalités tant locales que provinciales appartenant aux deux pays, comme par exemple les ministres des Travaux Publics espagnols et français et l'évêque de la Seu d'Urgell. Deux cents cinquante convives assistèrent au banquet. Ce jour même, les premières locomotives de la série 1000 à la livrée verte commencèrent à circuler sur le versant espagnol. Dans un but d'unification du réseau, le 12 octobre 1965, la tension de la section Ripoll-Puigcerdà fut portée de 1,5 kV à 3 kV.

   Ces dernières années, le transpyrénéen oriental a fait l'objet d'une modernisation exceptionnelle  :

  • Côté Espagne, des travaux visant à la rénovation complète de la voie de Ripoll à la frontière française, des installations électriques et de la signalisation, à l'aissainissement de la plateforme, au renforcement des tunnels, des ponts et des viaducs, et à la modernisation des gares correspondant à un investissement de 350 millons d'euros pour l'ensemble de ligne Barcelona-frontière française. Le service vers La Tour de Carol a été rétabli à compter du 1er décembre 2009.
  • Côté France, dans le cadre du Plan Rail Midi-Pyrénées 2007-2013, entre Tarascon-sur-Ariège et La Tour de Carol il a été procédé au renouvellement de 61 km de voies, au remplacement de 5 tabliers de pont, à la remise en peinture de 15 tabliers métalliques, au confortement de 4 tranchées et à des travaux de maçonnerie et d'étanchéité correspondant à un investissement de 48 millions d'euros. le service a été rétabli en juillet 2009.

   En 2011, les automotrices série 447 RENFE et Z 27500 SNCF sont omniprésentes, le train de nuit de et vers Paris étant assuré par une des dernières BB 9300 ou par une BB 7200.

LIGNE DE RIPOLL À AX-LES-THERMES
 
STATION ALTITUDE (m) PK OUVRAGES D’ART LONGUEUR (m) RAMPE MAXIMALE
RIPOLL 680 0     17 ‰
      Tunnel del Calvari 242
      Pont sur le Marda  
CAMPDEVÀNOL 733 4.406    
ILLA (fermée) 767 6.876     24 ‰
      Tunnel n° 2 del Carburo 157 30 ‰
      Tunnel n° 3 del Desvio 103
      Tunnel n° 4 de Ocorba 118
      Pont du barranco del Forn  
AIGÜES DE RIBES (fermée) 847 10.865    
      Tunnel n° 5 78
      Tunnel n° 6 224
      Tunnel n° 7 143
      Viaduc del Angelat  
      Tunnel n° 8 450
      Tunnel n° 9 50
      Tunnel n° 10 122
      Tunnel n° 11 30
RIBES DE FRESER 905 13.450     40 ‰
      Tunnel n° 12 22
      Tunnel n° 13 de San Antonio 215
      Tunnel n° 14 157
      Tunnel n° 15 88
      Tunnel n° 16 85
      Tunnel n° 17 157
      Tunnel n° 18 230
      Tunnel n° 19 125
      Tunnel n° 20 96
      Tunnel n° 21 102
      Viaduc sur le Rigard  
      Tunnel n° 22 116
      Viaduc du barranco de les Casetes  
PLANOLES 1 084 20.210    
      Tunnel n° 22  
      Tunnel n° 23 de Planer 137
      Tunnel n° 24 64
      Pont du barranco Muntada  
      Tunnel n° 25 104
      Tunnel n° 26 de la Elena 179
      Tunnel n° 27 113
      Viaduc sur la barranco de las Minas  
      Tunnel n° 28 de Espinosa 147
      Tunnel n° 29 de la Curva 107
      Tunnel n° 30 de las Roviras 180
      Tunnel n° 31 de Cocomellas 15
      Tunnel hélicoïdal n° 32 de Cargol 1 057
      Tunnel n° 33 de las Grawakas 193
      Tunnel n° 34 de Carabuicios 92
      Tunnel n° 35 de Jufla 50
TOSES 1 410 29.4    
  1 494   Tunnel de Toses 3 904 41 ‰
LA MOLINA 1 420 35.1    
      Pont sur l'Alp  
      Tunnel n° 37 de La Torratsa 172
      Tunnel n° 38 del Crebat 250
      Galerie n° 38bis 140
      Tunnel n° 39 del Prat 41
      Tunnel n° 40 San Esteban 232
      Tunnel n° 41 de La Torre del Rio 115
      Tunnel n° 42 69
URTX-ALP 1 182 41.600     35 ‰
QUEIXANS (fermée) 1 107 44.600    
      Viaduc sur le Segre   27 ‰
PUIGCERDÀ 1 146 48.664    
166.890    
 + + + + FRONTIÈRE + + + +   164.724     40 ‰
LA TOUR DE CAROL-ENVEITG 1 231 163.038    
    162.135 Viaduc sur le Carol 42
    155.220 Viaduc de Carol 158
    153.143 Viaduc sur le Carol 51
    152.712 Viaduc de Porta 77
PORTA 1 506 152.302    
PORTÉ-PUYMORENS 1 563 150.266    
  1 567 148.250 Sommet du parcours   34 ‰
  144.622 Tunnel de Puymorens 5 414
L’HOSPITALET-PRÈS-L’ANDORRE 1 428 144.022     40 ‰
    142.376 Tunnel de Barthe-Espesso 1 226
    139.644 Tunnel hélicoïdal de Saillens 1 650
    139.600 Pont sur l'Ariège 20
    138.058 Pont sur l'Ariège 48
    136.475 Viaduc des Bordes 54
MÉRENS-LES-VALS 1 057 133.109    
    132.345 Tunnel de Lareng 445
  1 019 131.882 Tunnel de la Bouchadère 77
    128.825 Tunnel de Runac-Berduquet 968
  802 126.003 Tunnel de Loubail 75
    125.282 Tunnel de l’Oriège 391
    123.732 Tunnel de Couloubret 629
  706 123.552 Tunnel de la Gare 70
AX-LES-THERMES 702 123.329    
TOULOUSE-MATABIAU 146 0      
Longueur totale des rampes à 40‰ : 21.9 km sur le parcours français

A partir de 1881 van començar a aparèixer noticies a l'entorn de la possible arribada d'un tren a Puigcerdà i del seu enllaç amb França. Tres foren els projectes : el de Barcelona-Puigcerdà, el de Lleida-Puigcerdà i el de Balaguer a Puigcerdà. Va prosperar el primer a partir de 1904 en signar-se un convent hispano-francès. Per aquest motiu, des de Puigcerdà es va constituir una comissió gestora per fer-ne el seguiment. Ratificat el conveni el 1908 i 1909, poc a poc es va desencallar el tema.

   Les obres portaren a terme amb gran dificultat, ja que s'hagueren d'obrir 24 túnels entre Ripoll i Puigcerdà entre els que destaquen l'helicoïdal o Cargol de Palós, de 1 021 m que supera un desnivell de 40 m i el del massis de Toses de 3 605 m.

   El tren arribaria oficialment a Puigcerdà el 3 d'octubre de 1922 no sens una gran expectació per part dels cerdans. La primera estació,emplaçada en un altre indret i més petita, avui dia està desapareguda. Pocs anys després, el 1928, un decret autoritzaria la conversió de la via a l'ample europeu fins a Barcelona, cosa que mai s'ha acomplert i motiu pel qual, de Puigcerdà a la Tor de Querol hi ha dues vies de dos amples diferents.

   També, es va discutir molt sobre la ubicació de l'estació internacional d'enllaç entre França i Espanya, finalment es feren dues grans estacions una a Puigcerdà i l'altre a la Tor, però la reconeguda com a tal, fou la de la Tor de Carol-Enveig.

   El 21 de juliol de 1929 va a inaugurar-se l'electrificació de la linia i amb ella, Puigcerdà i la Tor varen inaugurar les actuals estacions, aquell dia engalanades. Es feren actes protocol•laris en cadascuna d'elles amb la participació, entre molts altres cárrecs locals i provincials d'ambdós països, del Ministre de Foment espanyol, el de Treballs Públics de França i el bisbe de la Seu d'Urgell. Al banquet, hi assistiren uns 250 comensals.

   Fou, aleshores, quan varen començar a circular, al costat espanyol, les primeres màquines de la sèrie 1000, de color verd.